Ain : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Ain : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise Saint-Oyen, Meillonnas

Clocher de l'Eglise Saint-Oyen

D'origine médiévale, l'église Saint-Oyen de Meillonnas a été significativement reconstruite au 17e siècle, avec d'autres travaux majeurs effectués entre 1832 et 1840. Le bâtiment actuel intègre des éléments plus anciens tels que les chapelles Jean de Corgenon et du Saint-Esprit, avec des fresques murales du 14e siècle découvertes en 1986. La chapelle Notre-Dame abrite un clocher ajouté vers 1840. Le monument est un témoignage important de l'architecture religieuse, reflétant diverses périodes historiques.

Eglise Sainte-Euphémie, Sainte-Euphémie

Façade sud de l'Eglise Sainte-Euphémie

L'Eglise Sainte-Euphémie est un édifice de style néo-médiéval érigé en 1874. Son orientation nord-sud et son plan en croix latine avec un chevet semi-circulaire sont remarquables. Décorée avec soin, la structure présente un intérieur riche en boiseries et peintures au pochoir, notamment dans le choeur de style néo-Byzantin. Cette église illustre l'attention portée à l'homogénéité et aux détails architecturaux au 19e siècle.

Lycée Lamartine, Belley

Le Lycée Lamartine, autrefois collège de Belley, remonte à un legs fait en 1730 par Monseigneur du Dousset. Le collège, construit sur un terrain acquis en 1755, a connu une histoire mouvementée, servant de caserne puis de séminaire avant de devenir un lycée en 1905. Alphonse de Lamartine, célèbre poète et homme politique, y a effectué quatre années d'études, ajoutant au prestige de l'établissement.

Remparts, Saint-Trivier-sur-Moignans

Élévation sud des remparts

Les remparts de Saint-Trivier-sur-Moignans datent du 15e siècle et comprenaient à l'origine quatorze tours et trois portes. Malgré la destruction subie en 1793, on retrouve encore des traces de ces fortifications dans le plan de la ville, soulignant leur influence sur le développement urbain historique.

Statue de Bichat, Bourg-en-Bresse

Vue générale de la statue de Bichat

La statue de Bichat à Bourg-en-Bresse, oeuvre de David d'Angers inaugurée en 1843, rend hommage à Xavier Bichat, médecin de renommée qui a passé son enfance dans l'Ain. Le monument, financé par souscription nationale, a été déplacé en 1870 et reste un élément marquant du patrimoine culturel et historique local.

Ferme du Tremblay, Saint-Trivier-de-Courtes

Vue générale angle Sud-Est avec cheminée sarrazine.

La Ferme du Tremblay est une ferme bressane typique du 18e et 19e siècles, notoire pour sa cheminée dite "à clocher" ou "à la mode de Bresse". Avec ses constructions aux dispositions traditionnelles et un puits central, l'architecture de la ferme témoigne des méthodes et du mode de vie agricoles de l'époque dans la région de la Bresse.

Eglise Notre-Dame, Pont-de-Veyle

Façade ouest de l'Eglise Notre-Dame

Construite en 1747 pour répondre aux besoins des fidèles en pleine expansion, l'Eglise Notre-Dame de Pont-de-Veyle arbore une façade inspirée de l'Eglise du Gésu de Rome. L'intérieur présente une croix latine avec une coupole ornée de peintures évoquant le pouvoir de l'Eglise et l'Eucharistie, démontrant l'influence artistique de l'époque sur l'architecture religieuse.

Eglise Saint-Maurice, Saint-Maurice-de-Gourdans

Vue générale du chevet de l'Eglise Saint-Maurice

Cette église romane édifiée au 12e siècle intègre des éléments carolingiens et a été agrandie au 19e siècle. Sa robustesse et son style reflètent la transition entre l'art roman et l'avènement du gothique, servant de témoignage historique et culturel important pour la région.

Ancien parlement de la Dombes, Trévoux

Façade Sud du Palais de Justice de Trévoux

Établi par François 1er en 1523, le parlement de la Dombes témoigne de l'Histoire judiciaire et administrative de la région. Les peintures du 17e siècle dans la salle d'audience et les aménagements du 18e siècle, témoignent de l'évolution architecturale et de l'importance sociale du bâtiment au fil des siècles.

Eglise Saint-François d'Assise, Beauregard

Façade antérieure de l'Eglise Saint-François d'Assise

Cette petite église rurale a été construite en 1855 par l'architecte Louis-Gaspard Dupasquier. L'intérieur est remarquablement orné de peintures murales, de toiles marouflées et de verrières artistiques. Elle est un exemple précieux de l'architecture religieuse du 19e siècle dans la région.