Cantal : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Cantal : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise Saint-Barthélémy, Chalinargues

Clocher de l'Eglise Saint-Barthélémy

L'Eglise Saint-Barthélémy, dont les origines remontent au 12e siècle, révèle une mixité architecturale impressionnante avec un choeur carré et un clocher du 15e siècle. L'évolution de cet édifice est visible à travers les différentes modifications apportées au cours des siècles, comprenant l'ajout d'escalier à vis et de bas-côtés. Le clocher arcade, dominant l'arc triomphal et orné de colonnettes aux capitelles sculptées, reste un symbole robuste de l'architecture religieuse médiévale à Chalinargues.

Ancien château, Roffiac

Vue générale de l'église et de la tour du château de Roffiac

L'Ancien château de Roffiac, aussi appelé Belcastel, est marqué par l'histoire et l'architecture du 15e siècle. Son élément le plus remarquable est une tour fortifiée isolée, garnie d'un escalier de pierre en spirale de quatre-vingt-dix marches distribuant huit portes à travers les niveaux du château. Probablement servant de salle de garde, cette tour est couronnée d'une voûte exceptionnelle avec des clefs de voûte disposées en étoile, illustrant l'art de la défense médiévale couplé à un raffinement architectural. Ce monument est un témoignage précieux du patrimoine historique de la commune de Roffiac.

Eglise Saint-Rémi, Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues

Façade latérale nord de l'Eglise Saint-Rémi

L'Eglise Saint-Rémi, évoquée dès la fin du 11e siècle, témoigne de l'évolution architecturale entre les 12e et 15e siècles. Son architecture unique reflète des influences velaisiennes et provençales loin de la tradition auvergnate. Elle se distingue par un choeur et une abside du 12e siècle, ainsi que des chapelles latérales et une nef datant de la fin de l'époque romane. Au 15e siècle, la construction du clocher-mur et des retouches extérieures ont enrichi le paysage architectural de Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues.

Eglise de Saint-Mary-le-Cros, Ferrières-Saint-Mary

Ensemble sud-est de l'Eglise de Saint-Mary-le-Cros

Initiallement de style roman pour le choeur, l'Eglise de Saint-Mary-le-Cros présente une nef reconstruite au 19e siècle. L'intérêt de cet édifice se révèle à travers les peintures murales, qui, cachées sous le badigeon, représentent des trésors artistiques à redécouvrir. Ces fresques sont un passeport pour voyager à travers le Moyen Âge jusqu’au 19e siècle, offrant une fenêtre sur les pratiques décoratives d'antan de ce monument historique à Ferrières-Saint-Mary.

Eglise Saint-Martin, Rouffiac

Chevet de l'Eglise Saint-Martin

L'Eglise Saint-Martin de Rouffiac, débutant son histoire au 13e siècle, est un parfait exemple de la superposition des styles architecturaux sur une période allant jusqu'au 19e siècle. Son choeur gothique du 13e siècle, néf modifiée au 17e, un clocher-porche Renaissance datant de 1689 et des peintures murales délicates du 17e montrent comment chaque siècle a laissé son empreinte. Cette église constitue un élément précieux du patrimoine de la commune, nichée dans une région riche en tradition architecturale.

Eglise Saint-Germain, Cézens

Détail des peintures murales et statue de Christ en croix dans l'Eglise Saint-Germain

Construite à la fin du 15e siècle, l'Eglise Saint-Germain se caractérise par ses ouvertures ajustées au climat, avec un portail et des fenêtres principalement orientés au midi. Son architecture se distingue par un clocher-peigne imposant, une nef voûtée ornée de clefs sculptées et des chapelles prévues dans le plan initial, évoquant un transept. Couvert d’un porche voûté, le monument fait écho aux innovations de son époque tout en préservant des éléments de l'art sacré médiéval à Cézens.

Eglise Saint-Saturnin, Saint-Saturnin

Ensemble sud-ouest de l'Eglise Saint-Saturnin

L'Eglise Saint-Saturnin illustre la continuité et l’évolution de l'architecture religieuse du 12e au 19e siècle. Elle se compose d’une nef avec chapelles, un transept avec des absidioles nichées et un choeur polygonal. Remarquables sont la coupole sur trompes du transept et les capitelles sculptées. À l'extérieur, un porche voûté abrite un portail, et la corniche se pare de modillons sculptés de créatures fantastiques. C'est un site historique à la croisée des influences médiévales et modernes à Saint-Saturnin.

Porte des Tuiles, Saint-Flour

Élévation ouest de la Porte des Tuiles

La Porte des Tuiles, partie intégrante des défenses médiévales de Saint-Flour, fut le théâtre de nombreux événements historiques, y compris l'entrée solennelle de Charles VII en 1437. Reconstruite après des assauts subis au cours du 14e siècle, elle était un point clé pour le commerce et la protection de la ville. Sa structure est une leçon d'architecture militaire du Moyen-Âge, ayant survécu au temps et aux vicissitudes de l'histoire.

Chapiteau roman, Drugeac

Retable du XVe siècle sur lequel repose la croix du cimetière de Drugeac

Ce chapiteau roman, datant du 12e siècle et servant aujourd'hui de socle à une croix dans le cimetière de Drugeac, est probablement issu de l'ancienne église romane de la commune. Les sculptures de trois animaux sur le chapiteau, dont un bouc et deux lions, racontent des histoires de symbolisme médiéval. Ce monument représente la pérennité du christianisme et le mélange des fonctions religieuses et commémoratives au cours des siècles.

Prieuré de Bonnac

Façades sud et ouest du Prieuré de Bonnac

Fondé en 944 et affilié à Cluny au 10e siècle, le Prieuré de Bonnac englobe une église fortifiée et un logis datant du 15e siècle, avec des décors intérieurs somptueux du 18e siècle. Bien que partiellement démantelé au fil des ans, ce qui reste du prieuré, notamment une aile et une tour ronde, évoque les riches heures monastiques du site. Ce monument est un témoin de la vie religieuse et de l'architecture défensive régionale sur cette terre donnée en bénédicité.