Gard : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Gard : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Château - Fressac

Cour haute du château, façade ouest du donjon, Fressac

Remontant au début du XIIIe siècle, le donjon du Château de Fressac et ses murailles témoignent des défenses médiévales de la région. Avec ses pierres à bossage et sa porte à tympan monolithe, il illustre le savoir-faire architectural militaire de l'époque. Le château, dont seulement un chemin de ronde et quelques salles voûtées ont survécu, est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 23 septembre 1992.

Ancienne église - Belvézet

Façade d'entrée de l'Ancienne église, Belvézet

L'Ancienne église de Belvézet est une église romane, reconstruite au 17e siècle après les destructions des guerres de religion, conservant sa façade et son portail d'origine. L'intérieur abrite un retable du début du 19e siècle et des décors probablement du 18e. Le style extérieur rustique, avec des dents d'engrenage, marque son unicité. Ce monument est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 3 août 2000, témoignant de son importance historique et architecturale.

Eglise Saint-Charles - Nîmes

Ensemble sud-est de l'Eglise Saint-Charles, Nîmes

Érigée en 1773 par l'architecte Claude Rollin, l'Eglise Saint-Charles de Nîmes affiche un plan rectangulaire avec une nef principale de trois travées flanquée de chapelles et tribunes. La prouesse architecturale se manifeste également dans son choeur semi-circulaire. L'église a été agrandie au XIXe siècle, témoignant de son évolution continue. Bien que ses aménagements intérieurs aient disparu pendant la Révolution, la chapelle de style "troubadour" et les boiseries du XIXe siècle rajoutent à sa splendeur. Inscrite aux Monuments Historiques le 9 août 2010, elle est un merveilleux exemple d'architecture religieuse.

Ancienne maison de l'Avocat des pauvres - Nîmes

Façades sur les rues Louis Raoul et Fresque de l'Ancienne maison de l'Avocat des pauvres, Nîmes

Cette bâtisse est un remarquable exemple de l'architecture bourgeoise de la fin du Moyen Age, abritant depuis 1484 la fondation de l'Avocaterie des Pauvres. La disposition rare de passage et escalier à vis, ainsi que la conservation de nombreux éléments du XVème siècle, notamment les coussièges, soulignent sa valeur historique. L'habitation a subi diverses modifications, en particulier au XVIIe et XVIIIe siècles. Le site est classé Monument Historique depuis le 13 juin 2003.

Eglise Saint-Michel de la Cadière - La Cadière-et-Cambo

Vue générale nord-est de l'Eglise Saint-Michel de la Cadière, La Cadière-et-Cambo

L'Eglise Saint-Michel de la Cadière est un édifice roman à nef unique, datant depuis au moins 1330 et ayant survécu à un incendie durant les conflits avec les Camisards en 1703. Son architecture comporte une abside en hémicycle et des portes aux tympans antiques. Aujourd'hui, son clocher-mur trahit des reconstructions du XIXe siècle. Incarnant l'histoire de la région et l'architecture romane, ce lieu de culte est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 27 juin 1983.

Mairie - Aramon

Façade de la Mairie sur la rue, Aramon

La Mairie d'Aramon occupe une élégante bâtisse Renaissance, témoignant du patrimoine architectural exceptionnel de la ville. Acquise par la commune après le délaissement de l'ancien hôtel de ville, elle arbore une imposante façade et incarne un aspect significant du passé monumental local. L'édifice a été classé Monument Historique le 15 mai 1907.

Eglise - Peyremale

Vue d'ensemble de l'Eglise depuis l'est, Peyremale

L'église de Peyremale, datant principalement du XIIe siècle, était associée à un prieuré bénédictin. L'architecture vernaculaire utilise du schiste gréseux et des lauzes, et comprend un clocher trapu. Elle révèle une cruciforme par les chapelles ajoutées, avec un intérieur voûté évoquant des liens avec d'autres édifices religieux locaux. Ce joyau patrimonial affiche des peintures murales du zodiaque et est inscrit Monument Historique depuis le 29 décembre 1981.

Temple protestant - Quissac

Porche du Temple protestant, Quissac

Construit dans les années 1830, le Temple protestant de Quissac se distingue par son perron surmonté d'un pérystyle de six colonnes doriques. L'intérieur, bien que simplifié par les rénovations, conserve une chaire en bois, des tribunes supportées par des colonnes doriques, offrant un espace de culte sobre mais d'une belle élégance architecturale. Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 30 janvier 2012.

Eglise collégiale et paroissiale Saint-Jean-Baptiste - Roquemaure

Ancien hôtel de ville et église Saint-Jean-Baptiste, Roquemaure

L'église Saint-Jean-Baptiste de Roquemaure est une remarque de l'influence pontificale du XIVe siècle dans la vallée du Rhône. Bien que son voûtement ait été refait au XIXe siècle, elle conserve quelques vestiges de la charpente médiévale originale. Inscrite aux Monuments Historiques le 28 janvier 1997, elle symbolise le riche patrimoine historique et spirituel de la région.

Château - Barjac

Place de la Calade vue depuis le donjon, Château Barjac

Le Château de Barjac retrace une histoire longue avec son donjon du XIIIe siècle, remanié au XVe siècle. Reconstruit en partie après la paix d'Alès en 1629, le château actuel se compose de trois volumes et possède un chemin de ronde crénélé. À l'intérieur, il maintient son plafond à la française et des cheminées du XVIIe siècle, suggérant des modifications esthétiques et fonctionnelles importantes à la fin du XVIIIe siècle. Cette propriété communale, inscrite aux Monuments Historiques le 16 août 1993, est emblématique de l'histoire féodale et de l'architecture résidentielle de la région.