Haute-Marne : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Haute-Marne : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Pont de Doulaincourt, Doulaincourt-Saucourt

Le Pont de Doulaincourt, établi en 1789 par l'ingénieur Didier Perret, et complété en 1820 d'un ponceau de décharge, est un vestige historique de la fin du 18e siècle. Il se caractérise par ses arches en anse de panier et son tablier en dos d'âne, avant-bec en amande et arrière-bec demi-circulaire, symbolisant le génie architectural de l'époque. Sa conservation est assurée par le département, témoignant ainsi de son importance au sein du patrimoine local.

Pont ancien de trois arches en pierre, Neuilly-sur-Suize

Érigé en 1830, le pont ancien de Neuilly-sur-Suize témoigne de la persévérance des traditions architecturales du 18ème siècle. Reconstruit suite à une crue dévastatrice en 1829, il affiche trois arches cintrées et des becs demi-circulaires, avec un tablier en dos d'âne. Ce monument, mis en valeur par la commune, est un repère historique reflétant l'engagement d'une communauté à préserver son héritage.

Théâtre municipal, Saint-Dizier

Construit en 1861 par l'architecte Fisbach, le Théâtre municipal de Saint-Dizier remplace une ancienne halle, mariant le passé et le contemporain. Son décor néo-Renaissance et ses chapiteaux lyriques racontent l'histoire de l'art théâtral. Élargi en 1906, l'intérieur du théâtre fut rénové après la Seconde Guerre mondiale, offrant aussi un espace de réflexion sur la résilience et la renaissance culturelle.

Pont de trois arches, Voisines

Construit après 1811, le pont de Voisines avec ses arches cintrées révèle le patrimoine de la première moitié du 19e siècle. Ses arches en moellons, biaisées et ses becs demi-circulaires orientés amont, sont caractéristiques de l'architecture de cette époque. La propriété du département, ce monument continue d'enchanter le paysage tout en servant les besoins de la communauté.

Église Saint-Symphorien d'Aubigny, Vaux-sous-Aubigny

Ensemble sud-est avec clocher de l'Église Saint-Symphorien d'Aubigny

L'Église Saint-Symphorien d'Aubigny, datant du milieu du 12e siècle, est un édifice imposant avec une nef de six travées et un chœur se terminant par un chevet plat. Son architecture et son histoire font d'elle un monument classé, fierté de la commune et témoin vénérable de l'art sacré médiéval.

Eglise Notre-Dame de la Nativité, Voisey

Ensemble sud-ouest avec clocher de l'Eglise Notre-Dame de la Nativité

Riche en histoire, l'Eglise Notre-Dame de la Nativité de Voisey date de la première moitié du 13ème siècle et présente des éléments d'architecture romane. Marquée par les incendies et restaurations successives, cette église est un symbole de renouveau et de pérennité culturelle et religieuse, dotée d'aménagements du 18ème siècle et d'une tour de clocher remarquable.

Halles, Montsaugeon

Les Halles de Montsaugeon représentent un joyau architectural du 18ème siècle, avec une charpente remarquable et un agencement en galeries formant un péristyle élégant. Conçues par l'architecte Claude-Louis d'Aviler et élevées en 1762, ces halles témoignent d'un passé où le commerce et la vie sociale étaient l'essence de la communauté.

Pont ancien de pierre de trois arches, Poulangy

Reconstruit à la fin du 18ème siècle et restauré dans les années 1836-1840, le pont de Poulangy conserve huit bornes chasse-roues et trois arches cintrées, avec un caractère monumental symbolique de l'évolution des infrastructures à travers les époques. Ce patrimoine, pris en charge par la commune, reste un point de connexion aussi bien historique que fonctionnel pour les habitants.

Pont 19e siècle en pierre de trois arches, Cirey-sur-Blaise

Le pont de Cirey-sur-Blaise, édifié en 1844, illustre le génie civil du 19ème siècle avec son style fonctionnel et ses arches en arc segmentaire. L'ornement de dauphins sur les becs enrichit la structure d'une dimension artistique qui défie le temps, faisant de ce pont un élément de fierté pour le département, responsable de sa conservation.