Haute-Saône : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Haute-Saône : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise Saint-Maurice, Cirey

Vue lointaine : façade sud de l'Eglise Saint-Maurice

La paroisse de Cirey-lès-Bellevaux regroupait plusieurs villages. Dès 1772, les habitants de Cirey décident de reconstruire leur église devenue trop petite et en mauvais état. L'église est bâtie entre 1778 et 1780 par l'entrepreneur Claude Jambard, sur les plans de l'architecte François-Lazare Renaud. Église à plan centré en moellons enduits et précédée d'un clocher-porche.

Ecole en bois, Ronchamp

Bâtiment construit en 1938 sur les plans de l'architecte Henry Jacques Le Même. L'école est un bâtiment entièrement en bois, composé d'un pavillon central précédé d'un portique entre deux ailes qui abritent les salles de classe. Décor extérieur fait de motifs en relief de chevrons et de losange. L'école paraît être un représentant de l'architecture française des années trente, et un rare élément conservé de l'architecture en bois.

Eglise Saint-Mathias, Cromary

L'église, reconstruite en 1730, est orientée et de plan en croix latine. Précédée d'un clocher-porche, elle se compose d'une nef unique, entre deux chapelles latérales, et d'un chevet plat, vestige de l'ancienne église. Adossée au nord du chœur, la sacristie est une ancienne chapelle voûtée sur croisée d'ogives datée de 1670.

Mairie - Groupe scolaire, Servance

La mairie a été construite en 1906 sur les plans de Gustave Fournier. C'est un bâtiment de plan en U, comprenant plusieurs corps disposés symétriquement de part et d'autre d'un pavillon central dévolu à la mairie, avec au nord, l'école des filles et le logement de l'institutrice, et au sud l'école des garçons avec le logement de l'instituteur. Soubassement en moëllons de granit en opus incertum. Décor en terre cuite vernissée sur le pignon. A l'intérieur, sont conservés plusieurs éléments du décor d'origine.

Lavoir Buriot, Mollans

La fontaine a été construite en 1822-1823 suivant les plans de l'architecte Louis Nicolas Well, dans le cadre d'un projet global incluant la grande fontaine et d'autres installations hydrauliques. L'ensemble se compose d'une fontaine entre deux abreuvoirs adossés à un lavoir couvert. Celui-ci est une petite halle portée par des piliers en pierre de taille à chapiteaux doriques grecs et sans base, s'inspirant des temples de Paestum.

Tombe de la famille Gérard, Jussey

Le monument funéraire s'inspire de l'architecture funéraire égyptienne. Petit édifice de plan carré, construit en pierre de taille. Ses façades de forme trapézoïdale sont couronnées d'une corniche évasée qui arbore, au-dessus de la porte, un scarabée sculpté, symbole de renaissance. La porte métallique est ornée d'un décor figuré, composé d'un disque et de fleurs de lotus.

Eglise de la Décollation de Saint-Jean-Baptiste, Traves

Vue d'ensemble de l'Eglise de la Décollation de Saint-Jean-Baptiste

Eglise construite entre 1746 et 1749 sur plan centré. Le presbytère date du 19e siècle. L'église comporte un clocher-porche typique de Franche-Comté. Le plan en croix grecque est assez rare. La coupole sur pendentifs repose sur quatre colonnes à chapiteaux ioniques. À l'intérieur, tout le mobilier en bois et stuc est l'œuvre de Hubert en 1750.

Maison Davadan, Mantoche

Maison construite au 16e siècle (partie arrière en 1514 par Hugues Davadan ; agrandissement en 1564), puis transformée du 18e au 20e siècle. Présence de galeries signalées en façade par des baies sextuples, ou triples baies doubles, sur deux niveaux dont il subsiste chambranles et meneaux en pierre de taille, moulurés. Une rareté typologique de l'époque.

Eglise Saint-Eloi, Le Val-Saint-Eloi

Cet édifice, de fondation ancienne, conserve un clocher qui révèle plusieurs campagnes de travaux, peut-être du 15e siècle. Autres campagnes menées aux 18e et 19e siècles. La nef est couverte de voûtes d’arêtes raidies par des arcs doubleaux portés par des pilastres. D’une architecture qui reflète plusieurs périodes, elle abrite un mobilier de qualité.

Chapelle du cimetière, Charcenne

Façades antérieure et latérale gauche de la Chapelle du cimetière

En 1867, après la destruction de la nef, l'édifice est réaménagé. Eglise de plan rectangulaire comprenant une travée voûtée sur croisée d'ogives. Présence à l'ouest de l'ancien arc triomphal de l'édifice d'origine, muré au 19e siècle. Des fragments de peintures murales montrent un décor en damier à figure de lion, du 15e siècle, et un personnage du 17e siècle. Chapelle sud datée de 1621.