Haute-Savoie : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Haute-Savoie : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Ancienne abbaye, Abondance

Vue aérienne générale de l'ancienne abbaye d'Abondance

Fondée en 1139, l'ancienne abbaye d'Abondance est un joyau de l'Histoire monastique. Relevant successivement des chanoines de Saint Augustin et des cisterciens, l'édifice témoigne de son histoire mouvementée par sa reconstruction aux 15e et 17e siècles. Avec un cloître orné de peintures murales du 15e siècle, l'abbaye, classée Monuments Historiques depuis 1875, est un témoignage grandiose du patrimoine religieux alpin.

Site sublacustre du Petit Port, Annecy-le-Vieux

Le Site sublacustre du Petit Port est une zone archéologique du Néolithique et de l'Âge du Bronze située à Annecy-le-Vieux. Reconnu pour sa valeur historique et préservé de destructions majeures, ce site sous-marin éclaire sur l'histoire des peuplements pré et protohistorique dans la région alpine. Sa protection en tant que Monuments Historiques depuis 1991 atteste de son importance dans le patrimoine culturel national.

Carrières de meules de moulins ou meulières du Mont Vouan, Viuz-en-Sallaz

Vue générale des alvéoles d'extraction dans la Molière à Vachat

Les Carrières de meules de moulins ou meulières du Mont Vouan témoignent d'un riche patrimoine industriel médiéval. Utilisées du Haut Moyen Âge jusqu'à la fin du 19e siècle, ces carrières révèlent une suite de chambres de taille s'enfonçant dans la montagne et des gravures à motifs religieux rarement retrouvées en Europe. Classées Monuments Historiques en 2009, elles symbolisent une page industrielle du passé avec une préservation remarquable des marques d'outils.

Eglise Notre-Dame de l'Assomption, Cordon

Vue générale sud-est de l'Eglise Notre-Dame de l'Assomption

L'Eglise Notre-Dame de l'Assomption, construite en 1785 à Cordon, représente un exemple majestueux d'architecture religieuse du 18e siècle. Avec son clocher de 1816 et ses peintures murales de Léonard Isler, elle illustre les mystères du Rosaire. Classée Monuments Historiques en 2004, cette église est remarquable par sa structure cruciforme à dôme et son riche décor intérieur mélangeant art et foi.

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste, Faucigny

Façade occidentale de l'Eglise Saint-Jean-Baptiste

L'Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste, située à Faucigny, offre un exemple significatif de l'architecture religieuse du 19e siècle avec son plan centré en croix grecque. La décoration intérieure, peinte par Ferraris, représente des figures emblématiques de la chrétienté dont les quatre Docteurs de l'Eglise et l'Assomption. Inscrite comme Monuments Historiques en 2001, l'église détient également un mobilier d'origine dévoilant son patrimoine historique et artistique.

Eglise de Saint-Ferréol, centre bourg

Façade latérale sud de l'Eglise de Saint-Ferréol

Implantée au sein du village préservé de Saint-Ferréol, l'église du centre bourg se remarque par son architecture modeste extérieurement, contrastant avec un intérieur richement peint. Cette décoration est un ensemble homogène de programmes figuratifs et géométriques en dialogue avec l'architecture. Inscrite Monuments Historiques en 2015, l'église témoigne autant de l'histoire religieuse que de l'identité visuelle de la communauté.

Nouveau centre urbain, Douvaine

Vue partielle du bâtiment de l'école

Le "nouveau centre urbain" de Douvaine, conçu par les architectes Chanéac, Costy et Haüsermann, incarne un exemple remarquable d'un urbanisme visionnaire des années 20e siècle. Inséré dans le tissu existant, il se distingue par son approche avant-gardiste et sa tentative de traduire une prospective architecturale au service du développement urbain. Inscrit Monuments Historiques en 2017, il est devenu un symbole de patrimoine urbain moderne.

Château comtal, Bonneville

Façade extérieure du Château comtal sur rue

Le Château comtal de Bonneville, avec ses origines remontant au 13e siècle, a traversé de nombreux épisodes historiques. Résistant à un incendie majeur en 1392, ce château médiéval a joué un rôle défensif jusque dans le 18e siècle où il a été converti en prison. Inscrit Monuments Historiques en 1987, il reste un témoin de l'histoire politique et militaire de la région.

Domaine des châteaux d'Allinges ou des Allinges

Ensemble sud des châteaux d'Allinges, vue générale

Les châteaux d'Allinges, perchés sur leur éminence offrant une vue saisissante sur le Lac Léman, se dressent comme des vestiges d'une rivalité médiévale entre la maison de Savoie et le Faucigny. Malgré le démantèlement de Château-Neuf au 18e siècle, le site conserve l'empreinte de siècles de luttes territoriales et d'influence. Classés Monuments Historiques en 2011, les châteaux d'Allinges invitent à explorer l'histoire féodale du territoire.