Hautes-Alpes : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Hautes-Alpes : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente


Eglise paroissiale Saint-Martin - Saint-Martin-de-Queyrières

Vue depuis le sud-est de l'Eglise paroissiale Saint-Martin

Reconstruite entre 1420 et 1469, l'Eglise paroissiale Saint-Martin symbolise la richesse de l'architecture religieuse du 15ème siècle. La surélévation du pignon ouest coïncide avec l'amélioration des voûtes de la nef durant cette période. Il s'agit d'un témoignage historique significatif de la commune, rendant hommage à l'art du 15ème au 19ème siècle. Ce monument, classé MH depuis 1914, est également une propriété communale valorisée.

Eglise Notre-Dame de l'Aquilon - Guillestre

Clocher de l'Eglise Notre-Dame de l'Aquilon

Edifiée de 1507 à 1532, l'Eglise Notre-Dame de l'Aquilon se dresse sur les fondations d'une église antérieure. Conçue par Galéas, son orientation inhabituelle est vraisemblablement due à la contrainte d'espace. Sa fonction défensive est exprimée par son chevet crénellé. Classée MH depuis 1911, l'église est emblématique de la première moitié du 16ème siècle et appartient à la municipalité.

Fort Dauphin - Briançon

Vue du Fort Dauphin

Élément crucial des fortifications de Vauban, le Fort Dauphin fut érigé à partir de 1724 pour protéger le fort des Têtes. Reçu le nom en l'honneur de la naissance du Dauphin en 1729, il présente une configuration bastionnée trapézoïdale. Classé MH en 2007 et propriété communale, ce fort possède des meurtrières, un fossé défensif et une caserne voûtée attestant de son importance stratégique du 18ème siècle.

Monument aux morts de la guerre de 1914-1918, dit Monument de l'Ange gardien - Château-Ville-Vieille

Créé en 1924 par le sculpteur Paul Gondard, ce monument commémoratif aux morts de la Grande Guerre se caractérise par sa sobriété et son intégration naturelle. La statuaire d'un guerrier gaulois en réflexion exprime un fort sentiment patriotique. Les noms des 210 victimes sont répartis sur les faces d'une base octogonale. Inscrit MH en 2010, l'œuvre est à la fois un hommage poignant et un élément marquant du patrimoine local.

Moulin à eau (ancien) - Villar-Loubière

Datant du deuxième quart du 19ème siècle, cet ancien moulin à farine et à huile couvert de chaume a été préservé par la famille Bellon avant d'être cédé au parc national des Écrins en 1978. Avec trois roues horizontales pour le broyage et une roue verticale pour le tamisage, le moulin renferme des trésors de la meunerie d'antan, dont une presse à vis et une meule de 1838. Inscrit MH en 1983, le site est un précieux témoin du patrimoine industriel régional.

Ensemble paroissial d'Abriès

Vue générale du choeur ; porche

Dès le 12ème siècle, l'église d'Abriès fut témoin de multiples reconstructions, notamment de son emblématique clocher-tour du 15ème siècle. Cependant, elle fait preuve d'un décor intérieur datant du début du 17ème siècle, relatant une iconographie populaire des Alpes enrichie par les passages colporteurs. Inscrite MH en 2014, cette paroisse traduit l'évolution architecturale et spirituelle du 17ème au 19ème siècle.

Chapelle de pénitents Notre-Dame d'Espérance - La Salle-les-Alpes

Tableau ex-voto : Jean Salle

Siège de la confrérie des pénitents blancs du 18ème siècle, la Chapelle Notre-Dame d'Espérance se situe en périphérie du village de La Salle. Elle a su persévérer à travers les âges, témoignant d'une activité spirituelle dense jusqu'aux années 1920. Dotée d'un autel de 1681 et structurée en 1741, cette chapelle est inscrite MH depuis 2015, offrant une lecture singulière sur la piété et les traditions locales.

Eglise du Mélezet - Les Orres

Vue depuis le nord-ouest de l'Eglise du Mélezet

L'Eglise du Mélezet représente un exemple architectural du 18ème siècle ayant subi des agrandissements significatifs au 19ème siècle. L'adjonction d'une abside, d'une travée de nef et d'une sacristie en 1865 a marqué son histoire. Les fameux cadrans solaires peints en 1853 par Zarbula enrichissent son aspect paroissial. Inscrite en partie MH en 1997, c'est une bâtisse qui unit le religieux et l'art.

Chapelle Saint-Sixte de Puy-Richard - Puy-Saint-Pierre

Construite suite à l'autorisation de 1497, la Chapelle Saint-Sixte offre un décor peint du début du 16ème siècle d'une riche Pietà, témoignant des liens artistiques entre la Provence et les Alpes. Les rénovations de 1808 marquent un second souffle iconographique, ajouteint à son histoire et sa fondation antérieure. Inscrite MH en 2008, la chapelle est un conservatoire d'art sacré chargé d'histoire alpine.

Eglise paroissiale Sainte-Marie-Madeleine - Freissinières

Cette église paroissiale au toit à longs pans présente une nef unique et un clocher-arcade caractéristiques du 17ème siècle. Ses peintures murales à thèmes bibliques, notamment le sacrifice d'Isaac, révèlent des pratiques cultuelles remarquables. Contestant les affirmations sur sa construction en 1684, son style la relie possiblement à un ancien temple protestant. Inscrite MH en 2008, elle est un témoignage éclectique du patrimoine religieux.