Îlle-et-Vilaine : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Îlle-et-Vilaine : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Nouveau cimetière de Pacé

Vue générale du Nouveau cimetière de Pacé

Le Nouveau cimetière de Pacé, inscrit aux Monuments Historiques depuis 1946, abrite des calvaires et des croix du 16e siècle reflétant l'art sacré médiéval. Notamment, un monument en granit met en scène la Vierge à l'Enfant dans un style octogonal arrondi, tandis qu'un autre présente une croix richement décorée de motifs octogonaux et de figures religieuses. Ces œuvres marquent l'importance de la symbolique chrétienne et la maîtrise technique de l’époque, témoignant d'un patrimoine religieux et communal remarquable.

Croix du cimetière de Luitré

La Croix du cimetière de Luitré est un monument classé depuis 1912, vestige du 16e siècle transféré au nouveau cimetière. Bien qu'aucune image ne soit disponible, ce témoin de l'époque médiévale porte les gravures du Christ entre Saint-Jean et la Vierge, signe de son riche passé historique et de sa valeur artistique. Propriété de la commune, cette croix séculaire demeure un symbole intemporel du patrimoine local.

Eglise Notre-Dame de l'Assomption d'Arbrissel

Retable du maître-autel de l'Eglise Notre-Dame de l'Assomption

Fondée au 9e siècle, l'Eglise Notre-Dame de l'Assomption d'Arbrissel fut donnée au 11e siècle à l'abbaye de la Roë. Elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1987 et allie plusieurs styles architecturaux, du roman au gothique, évoluant avec des agrandissements jusqu'au 18e siècle. Ses contreforts diversifiés et la simplicité de sa nef racontent les multiples phases de sa construction et de son rôle dans l'histoire ecclésiastique locale.

Eglise Saint-Pierre de Noyal-sur-Vilaine

Ensemble ouest de l'Eglise Saint-Pierre

Construite en 1890 par l'architecte Arthur Regnault, l'Eglise Saint-Pierre de Noyal-sur-Vilaine est un chef-d'œuvre du gothique flamboyant. Elle est caractérisée par sa nef hexagonale et ses voûtes complexes. La tour flamboyante adjacente, avec sa tourelle d'escalier en spirale, est un exemple remarquable de l'architecture religieuse du 4e quart du 19e siècle. L'édifice, inscrit en tant que monument historique en 2014, est reconnu pour la qualité de son décor et son ambiance lumineuse.

Eglise Saint-Germain de Rennes

Façade occidentale de l'Eglise Saint-Germain

Reconstruite dans un style gothique flamboyant au 15e siècle, l'Eglise Saint-Germain de Rennes est un monument classe depuis 1914. Son architecture raffinée avec des colonnades fines et un intérieur baigné de lumière offre un espace continu et apaisant. Les travaux d'extension du 17e siècle reflètent l'évolution constante de cet édifice dont l'élégance architecturale domine le paysage urbain rennais.

Ancien corps de garde des Dóles à Cancale

Ancien corps de garde des Doles sis au hameau du Verger

L'ancien corps de garde des Doles, situé au hameau du Verger à Cancale, date du 17e siècle, époque de Vauban. Classé monument historique en 1955, cet ouvrage militaire se compose d'une chambre voûtée et d'un guettoir, témoignant de la stratégie défensive le long des côtes d'Ille-et-Vilaine. Son architecture robuste et fonctionnelle rappelle l'importance des fortifications maritimes dans la protection du territoire français.

Couvent des Calvairiennes de Saint-Cyr à Rennes

Bâtiments conventuels du Couvent des Calvairiennes de Saint-Cyr

Le Couvent des Calvairiennes de Saint-Cyr, fondé sur un site monastique du 10e siècle à Rennes, illustre l'histoire religieuse et architecturale locale. Inscrit aux Monuments Historiques depuis 1986, ses bâtiments du 17e siècle bordent une cour carrée et présentent des arcades soutenues par des piliers carrés robustes. Après les destructions de la Seconde Guerre mondiale, le couvent a été reconstructible, perpétuant ainsi son héritage spirituel et communautaire.

Eglise Saint-Pierre de Saint-Pierre-de-Plesguen

Ensemble nord-ouest de l'Eglise Saint-Pierre

L'Eglise Saint-Pierre, datant du 15e siècle et classée en 1913, se distingue par sa structure simple et son transept formé de deux chapelles à l'entrée du choeur. La voûte en bois caractéristique et les éléments conservés des 13e et 16e siècles témoignent de son long historique architecturale. Ce monument religieux est un précieux témoin du patrimoine historique de Saint-Pierre-de-Plesguen, démontrant la continuité culturelle à travers les siècles.

Cale sèche de la Landriais au Minihic-sur-Rance

La cale sèche de la Landriais, inscrite en 1996, témoigne de l'activité navale du début du 20e siècle. Construite en 1908 par François Lemarchand, elle fut utilisée jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Sa structure en bois ovale, longue de 45 mètres et soigneusement calfatée, est un exemple exceptionnel et rare de construction maritime du 1er quart du 20e siècle. Bien qu'aucune image ne soit disponible, cet ouvrage symbolise l'histoire industrielle et la tradition maritime du Minihic-sur-Rance.

Ecole d'Agriculture de Rennes, aujourd'hui Agrocampus Ouest

Aile située à l’extrémité sud-est, façade est

L'Ecole d'Agriculture de Rennes, conçue par Jean-Marie Laloy en 1896 et inscrite en 2013, incarne l’importance de l'enseignement agricole. Son architecture imposante transmet la vocation régionale et académique de l'institution. Située stratégiquement entre le centre-ville et les axes vers les grandes villes bretonnes, l'Agrocampus Ouest est devenu un élément central du paysage urbain rennais, représente un marqueur urbain et éducatif essentiel.