Jura : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Jura : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise - Maynal

Tour du clocher-porche de l'église de Maynal

Fondée en 1049 et reconstruite au 16e siècle, l'église de Maynal a été complétée en 1828 avec deux chapelles latérales. Sa tour clocher-porche date de 1574. Ce monument symbolise l'évolution architecturale et spirituelle du village, intégrant des ajouts et des modifications qui traduisent les besoins changeants de la communauté au fil du temps.

Mairie - écoles - halle et caserne de gendarmerie - Mont-sous-Vaudrey

Mairie du village

En 1832, après la destruction de l'ancienne mairie-école par un incendie, un nouvel édifice est conçu par l'architecte Besand et complété par une halle et une caserne de gendarmerie de 1834 à 1835. Ce bâtiment de forme rectangulaire entoure une cour fermée et comporte un campanile octogonal. Les galeries latérales offrent des colonnes à chapiteaux doriques, signe d'une architecture soignée et fonctionnelle, essentielle à la vie communale du 19e siècle.

Théâtre - Lons-le-Saunier

Façade latérale et coupe longitudinale du théâtre

Construit entre 1845 et 1847 par l'architecte Lambert, le théâtre de Lons-le-Saunier a survécu à deux incendies, en 1901 et 1983. Inspiré par l'Opéra de Paris, il a été restauré et transformé en Carrefour de la Communication (CARCOM), tout en abritant également des cafés historiques. Ce bâtiment témoigne de l'attachement à la culture et au patrimoine au fil des siècles.

Chapelle de Binans - Publy

Chapelle de Binans : Chevet, vue partielle

Datant du 16e siècle et ayant subi des modifications ultérieures, la Chapelle de Binans se distingue par son clocher-porche et sa structure voûtée en berceau brisé. La lumière perce la pénombre intérieure à travers d'étroites fenêtres de la nef, du chœur et de la tribune. Des fresques aux motifs végétaux se révèlent sur des éléments architecturaux, ajoutant un charme mystique au lieu.

Eglise paroissiale - Conliège

L'église paroissiale de Conliège, autorisée en 1393, présente un histoire riche avec un clocher reconstruit au début du 16e siècle et une reconstruction complète de 1624 à 1633. La fusion d'éléments architecturaux gothiques et renaissance, avec voûtes sur croisées d'ogives soutenues par des colonnes ioniques et doriques, donne une forte identité à ce lieu de culte. L'intérieur est également remarquable avec une grille en fer forgé de 1745.

Hôtel de ville - Halle au blé - Moirans-en-Montagne

La Halle au blé et l'Hôtel de ville de Moirans-en-Montagne, construits en 1858 par l'architecte Pourchot, incarnent le patrimoine municipal du 19e siècle. Présentant un plan carré et un avant-corps richement décoré, leur fonctionnalité est soulignée par une allée charretière centrale qui le relie à un grand escalier et à la halle, couverte par la suite d'une structure métallique de Guillot Pelletier en 1907.

Eglise paroissiale - Morbier

Façade antérieure de l'église paroissiale de Morbier

L'église paroissiale de Morbier, dessinée par Joseph Marie Dalloz en 1834, affiche des similitudes avec l'église de Morez. Son intérieur s'inspire du modèle néo-classique et présente un déambulatoire, un abside avec des supports doriques et un plafond à caissons peints. Les éléments en bois de l'édifice ont été sculptés par Francois-Ignace Besand, rehaussant sa beauté et l'importance du second œuvre.

Ecole - mairie - Cernans

Construite en 1848 par l'architecte Narcisse Perrard, l'école-mairie de Cernans se distingue par des tympans avec remplages de style Renaissance et des escaliers en bois symétriques. Les classes traversantes du rez-de-chaussée et le premier étage avec la salle de la mairie et sa cheminée conservent leurs fonctions originelles, témoignant d'une éducation et d'une administration publique ancrées dans le patrimoine architectural de la région.

Auditoire et prisons - Saint-Amour

Corps de bâtiment sud, façade antérieure sur la rue du Commerce

L'auditoire et les prisons de Saint-Amour, construits dans les années 1730-1734 par Querret et améliorés en 1739-1741, montrent l'art de l'architecture judiciaire du 18e siècle. Le bâtiment dispose de deux cours et d'une distribution bien pensée avec des salles d'audience à l'étage et des prisons au rez-de-chaussée et au sous-sol, reflétant la double fonction de justice et de détention de l'époque.

Maison des Orphelins, actuellement école - Dole

Fondée en 1689 par le chanoine de Broissia, la Maison des Orphelins qui se situe à Dole témoigne de la tradition éducative de la ville. Déplacée au début du 18e siècle à son emplacement actuel, elle a depuis assumé son rôle d'établissement éducatif tout en préservant les traces important de son passé dédiée aux enfants en besoin.