Loire : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Loire : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise Saint-Jean, Bard

Façade latérale nord de l'Eglise Saint-Jean

La construction de l'Église Saint-Jean de Bard émane des XIIème et XIIIème siècles et a servi de prieuré pour les chanoines de Saint-Augustin. Après des périodes d'abandon au XVIIIème siècle, cette église, à l'architecture médiévale impressionnante, devint une église paroissiale. Inscrite comme monument historique depuis 1991, elle est caractérisée par ses éléments de la fin du Moyen Âge et du début de l’époque moderne.

Ancien hôtel particulier Goyet de Livron, Roanne

Façade antérieure de l'Ancien hôtel particulier Goyet de Livron

L'Ancien hôtel particulier Goyet de Livron, actuelle sous-préfecture de Roanne, remonte au XVIIIème siècle. Il se distingue par son escalier d’honneur majestueux et sa rampe en fer forgé. Le décor intérieur est marqué par des chinoiseries caractéristiques de l'époque, tandis que son jardin de style paysager témoigne de l'art des jardins du XIXème siècle. Cet élément du patrimoine culturel fut inscrit comme monument historique en 2014.

Tombeau Smith, ou Pyramide Smith, Saint-Etienne

Vue générale du Tombeau Smith

Le Tombeau Smith, situé dans le cimetière de Créat du Roc à Saint-Étienne, est une impressionnante pyramide en fonte érigée au XIXème siècle. Ce monument funéraire singulier, reflétant les pratiques et l'art funéraire de cette époque, porte des inscriptions et des éléments décoratifs en ferronnerie qui suscitent curiosité et admiration. Un témoignage de l'histoire locale, il fut inscrit aux monuments historiques en 2011.

Ancienne usine de la société Badoit, Saint-Galmier

Vue partielle des façades sur cour de l'ancienne usine Badoit

Connue dès l'époque romaine et officialisée par Auguste Badoit en 1837, la source de Badoit à Saint-Galmier devient centrale avec le développement du thermalisme. Elle donna naissance à l'ancienne usine d'embouteillage de la fameuse eau minérale, un bâtiment construit en 1868 qui témoigne du patrimoine industriel du XIXème siècle. Propriété de la commune depuis 2012, le site a été inscrit monument historique en 2015.

Eglise Saint-Pierre de Firminy

Ensemble sud-est de l'Eglise Saint-Pierre

L'Église Saint-Pierre de Firminy est une oeuvre inachevée du célèbre architecte Le Corbusier. Lancée au début des années 1970, sa construction symbolise le renouveau architectural et l'ambition culturelle de l'époque. Avec une structure en béton marquée par son design unique et moderne, elle fait partie d'un complexe civique aux côtés d'autres réalisations majeures de Le Corbusier. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, elle fut classée monument historique en 2012.

Kiosque à musique de Marengo, Saint-Etienne

Vue d'ensemble du Kiosque à musique de Marengo

Le Kiosque à musique de Marengo à Saint-Étienne, œuvre de l'architecte Mazerat en 1870 et reconstruit en 1914, se présente comme un exemple emblématique d'architecture du divertissement du XIXème siècle. Il est décoré avec des cartouches portant les noms de célèbres compositeurs, un indice de l'héritage culturel et musical riche de la région. Inscrit aux monuments historiques en 1987, il incarne aussi l'évolution urbaine et les pratiques sociales de son époque.

Eglise Saint-Didier, Chalain-d'Uzore

Façade latérale sud de l'Eglise Saint-Didier

Évoquée dès le 11ème siècle, l'Église Saint-Didier de Chalain-d'Uzore est soupçonnée de datailler des XIème et XIIème siècles. Associée à l'histoire locale, elle détenait des fonctions défensives au XIVème siècle attestées par des marques de surélévation. Ses gisants du XVIème siècle, œuvre d'art en eux-mêmes, montrent l'importance de l'église comme lieu de sépulture noble. Inscrite aux monuments historiques en 1964, elle continue de dévoiler ses multiples phases de rénovation et d'histoire architecturale.

Monument aux morts et à Emile Reymond, Montbrison

Le monument aux morts de Montbrison souligne le passage d'une commémoration individuelle à celle collective. Initialement destiné à honorer l'aviateur Emile Reymond, le monument devient, après délibérations postérieures à sa mort en 1914, un hommage à tous les morts de la commune durant la Première Guerre mondiale. Le sculpteur Bartholomé intégra alors quatre soldats au design initialement sobre du monument. Cette fusion d'hommages individuel et collectif, classée monument historique en 2021, illustre la mutation des mémoriaux du XXème siècle.

Tour de Doizieux

Élévations nord et ouest de la Tour de Doizieux

La Tour de Doizieux, relique du château du XIIIème siècle, témoigne du passé médiéval de la région. Outre ses caractéristiques défensives comme les archères, elle arbore également des éléments de confort du XIVème siècle qui marquent une période de transition dans l'architecture médiévale. Portant les stigmates d'une restauration fantasque du XIXème siècle, cette tour a longuement servi de mairie et veille toujours sur la commune en tant que monument historique inscrit depuis 2004.

Maison de la Culture Le Corbusier, Firminy

Façade latérale de la Maison de la Culture Le Corbusier

La Maison de la Culture à Firminy, conçue par Le Corbusier est un édifice phare du projet urbain Firminy-vert. Inaugurée en 1965, elle se caractérise par son toit en porte-à-faux spectaculaire, qui symbolise l'avant-gardisme et le renouveau architectural des années 60. Le lieu, toujours actif en tant que centre culturel renommé, renferme les influences et le style de l'architecte Le Corbusier. Classé monument historique en 1984, ce bâtiment continue de représenter une page importante de l'histoire architecturale moderne.