Maine-et-Loire : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Maine-et-Loire : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Eglise Saint-Germain, Chavagnes

Choeur de l'Eglise Saint-Germain

Eglise de paroisse rurale conçue sur un modèle néogothique par Magloire Tournessac entre 1850 et 1853. L’intérieur est orné d’un décor peint, réalisé entre 1865 et 1870 par l'Abbé Bourigaud et François Dubois, reflétant l'art religieux de l'époque et ajoutant une valeur esthétique remarquable à ce lieu de culte.

Eglise Notre-Dame des Victoires, Angers

Eglise Notre-Dame des Victoires

Reconstruite de 1898 à 1904 par l'architecte Auguste Beignet dans un style romano-byzantin, cette église-halle présente un croisillon latin et des chapelles latérales intégrées dans la nef. Le clocher-porche est encadré de tours circulaires, et les façades arborent une belle polychromie caractéristique de l'époque.

Ancienne abbaye royale de Fontevraud, Fontevraud-l'Abbaye

Abbaye royale de Fontevraud, flanc ouest

Fondée en 1099, l'abbaye de Fontevraud est unique de par son ordre mixte, mené par une abbesse. Elle a été dirigée par des lignées prestigieuses et transformée en prison par Napoléon jusqu'en 1963. D'importantes restaurations ont révélé la splendeur des quatre monastères et de l'abbatiale abritant les gisants de figures historiques telles qu'Henri II et Richard Coeur de Lion.

Eglise Saint-Aubin, La Pellerine

Eglise Saint-Aubin, vue sud-ouest

L'église Saint-Aubin affiche une architecture remontant à ses origines au sein d'un prieuré de la seconde moitié du 11e siècle. Avec son clocher élancé et son chœur hémicycle, cet édifice constitue un témoin précieux de l'architecture religieuse médiévale rurale.

Hôtel de ville, Saumur

Façade de l'Hôtel de ville de Saumur

Ce monument néo-gothique, parmi les premiers édifices civils de ce style en France, résulte de l'agrandissement d'un hôtel de ville du 15e siècle. Conçu par Charles Joly-Leterme et réalisé entre 1858 et 1862, il illustre une période de transition architecturale et l'évolution stylistique de l'époque.

Eglise Saint-Pierre, Chemillé

Eglise Saint-Pierre, clocher et abside

Combinant des éléments allant du 11e au 19e siècle, l'église Saint-Pierre se distingue par son choeur et clocher ancestraux et ses peintures murales du 13e siècle dans l'abside nord. Sa reconstruction au 19e siècle respecte l’héritage médiéval tout en répondant aux besoins contemporains.

Eglise Saint-Germain, Saint-Germain-des-Prés

Datant du milieu du 19e siècle, cette église rurale a été reconstruite dans un style néo-classique, influencé par l'Ecole des Arts et Métiers d'Angers. Elle illustre le savoir-faire de l'époque et se différencie par son mobilier religieux et ses vitraux signés Thierry.

Ecole de Cavalerie de Saumur, quartier Chardonnet

Cour de l’école de cavalerie de Saumur

Créée en 1763, l'Ecole de Cavalerie de Saumur célèbre la tradition militaire française. Son bâtiment principal et ses annexes, construits entre le 18e et le début du 20e siècle, composent un ensemble architectural imposant autour de la place d'Armes, témoin de l'organisation et de l'importance de l'institution militaire.

Eglise Notre-Dame la Neuve, Chemillé

Eglise Notre-Dame la Neuve

Erigée entre 1879 et 1884, cette église-halle prône l'éclectisme architectural. Conçue par Dainville et Dussauze, elle s'inspire des modèles Plantagenêt et roman, illustrant la diversité stylistique de l'époque et l'interprétation contemporaine des formes anciennes.

Eglise Notre-Dame, Beaupréau

Chevet de l'Eglise Notre-Dame

L'Eglise Notre-Dame est un joyau néogothique du 19e siècle. Conçue par Alfred Tessier, elle s'inspire des styles médiévaux et se singularise par ses vitraux détaillés réalisés par Heinrich Ely, célébrant la gloire de l'Eglise et de la Vierge.