Pas-de-Calais : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Pas-de-Calais : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Ascenseur à bateaux des Fontinettes, Arques

Vue générale de la structure depuis le Nord-Ouest

L'Ascenseur à bateaux des Fontinettes, construit entre 1883 et 1887 à Arques, constitue une prouesse technique de la fin du 19e siècle. Unique en son genre en France, il remplaçait une échelle de cinq écluses et fonctionnait grâce à une double presse hydraulique. Inspiré de l'ascenseur d'Anderton en Angleterre, il facilitait le passage des bateaux entre le canal du Trent et la rivière Weaver. Son classement aux Monuments Historiques en 2014 souligne son importance patrimoniale, malgré sa mise hors-service en 1967.

Vestiges archéologiques du complexe métraaque (temple de Cybèle), Arras

À Arras, les vestiges archéologiques du temple de Cybèle, datant du 3e siècle et détruits vers 370, témoignent de la richesse du panthéon religieux et de l'architecture antiques. L'emplacement illustre la transition entre la religion orientale primitive, un sanctuaire germanique secondaire et des casernes de l'époque théodosienne. Inscribed as a historical monument in 1995, these remains offer insightful glimpses into a distant past where religious, military, and cultural interchanges shaped local history.

Eglise Saint-Martin, Bruay-la-Buissière

Ensemble nord-est de l'église Saint-Martin

L'Eglise Saint-Martin de Bruay-la-Buissière est un témoignage artistique et historique avec ses origines remontant au 13e siècle. La structure actuelle, qui a été considérablement modifiée au 16e siècle, est un exemple sublime de l'art flamboyant en Artois. Sa flèche en pierre du 18e siècle, qui a été minutieusement restaurée en 1991, surmonte cet édifice qui a également survécu aux réfections du 19e siècle et à la dévolution révolutionnaire du précédent mobilier. Elle incarne la persévérance religieuse et architecturale à travers le temps.

Chevalement du puits n° 1bis de la compagnie des mines de Liévin

Vue générale du chevalement

Le chevalement du puits n° 1bis, situé à Liévin, est un vestige industriel significatif datant de l'essor minier du 19e siècle. Inauguré en 1874 pour améliorer l'aérage et la sécurité contre le grisou, il témoigne des évolutions techniques et de l'interconnexion entre le rail et l'industrie houillère. Bien que la structure ait subi des destructions durant la grande guerre et fut définitivement remblayée en 1979, son inscription en 2009 comme monument historique en fait un symbole de l'ère industrielle nordiste.

Chapelle Notre-Dame de Lourdes, Bavincourt

Façade latérale nord-ouest de la chapelle Notre-Dame de Lourdes

Érigée avant 1880 à Bavincourt, la Chapelle Notre-Dame de Lourdes est remarquable pour ses dimensions monumentales et son style rappelant le modernisme gothique. Sa riche ornementation sculptée et le décor néo-gothique de ses gargouilles et pinacles reflètent l'éclectisme de la fin du 19e siècle. Les restaurations menées entre 1990 et 1995 ont redonné vie à cet édifice emblématique de la dévotion mariale et de l'architecture de son époque.

Salle d'œuvres paroissiales Saint-Pierre, Lens

La Salle d'œuvres paroissiales Saint-Pierre de la cité n° 11 de la compagnie des mines de Lens, établie au tournant du 19e et 20e siècles, est emblématique du patrimoine minier. Son architecture n'est pas seulement un témoignage de l'évolution urbaine induite par l'exploitation houillère, mais aussi un symbole de l'important effort de reconstruction après la première guerre mondiale. Au cœur d'un ensemble cohérent et dédié à l'éducation et à la foi, sa préservation actuelle continue de raconter l'histoire des communautés minières du Pas-de-Calais.

Gare de Lens

Façade côté rue de la gare de Lens

La gare de Lens est une expression monumentale de l'architecture des années 1920. Conçue par Urbain Cassan pour résister aux affaissements miniers, sa structure en béton renforcé innovante marque l'avènement d'une ingénierie moderne. Sa frise en mosaïque d'Auguste Labouret illustre la convergence du cubisme avec les thèmes ferroviaires et miniers de l'époque. C'est un site emblématique qui combine esthétique et fonctionnalité, témoin des mutations urbaines et industrielles du début du 20e siècle.

Ancienne cathédrale Notre-Dame, Boulogne-sur-Mer

Vue de l'ancienne cathédrale Notre-Dame

L'ancienne cathédrale Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer se distingue par son architecture et son histoire tumultueuse. Bien que récemment victime de vandalisme, la grandeur du site reste intacte, évoquant la ferveur du culte marial et la détermination d'une ville à préserver son patrimoine. Classée monument historique depuis 1982, la cathédrale continue d'être un pilier de la communauté locale et une fenêtre sur la période du 19e siècle en France.

Eglise Saint-Quentin, Wirwignes

Façade latérale nord de l'église Saint-Quentin

L'Eglise Saint-Quentin de Wirwignes est un ensemble architectural composite émanant des multiples périodes de construction s'étendant du 12e au 19e siècle. Ses transformations successives, telles que la surélévation de son clocher ou la création de huit chapelles néo-gothiques, illustrent l'adaptation de l'édifice aux aspirations spirituelles et esthétiques de chaque époque. Les rénovations et ajouts, notamment la grotte de Lourdes intérieure, reflètent l'engagement continu de la communauté à enrichir ce lieu de culte et d'art.

Monument aux morts de la première guerre mondiale, Lens

Vue générale du monument aux morts

Le Monument aux morts de Lens est une puissante mémorialisation des horreurs de la Première Guerre Mondiale. Conçu pour représenter la paix et le souvenir, il fut inauguré en 1925 suite à un concours gagné par l'architecte L. Barthelet. Ses formes et symboles expriment une forte condamnation de la guerre. Malgré le déplacement du monument en 1972, il demeure un repère pour la ville, rappelant aux passants les tragédies passées et l'importance de la mémoire collective.