Sarthe : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

Sarthe : 10 monuments historiques méconnus a découvrir

L'application pour découvrir les Monuments Historiques français

Carte du Patrimoine est Disponible pour Android sur le Google Play Store
Une capture d'écran de l'application Carte du Patrimoine présentant les informations d'un château à Montiganc-Charente

Hôtel Bléteau, Le Grand-Lucé

L'Hôtel Bléteau, un hôtel particulier élégamment construit de 1900 à 1905 par l'architecte Henri Aumas pour Auguste Bléteau, illustre une précieuse architecture du début du 20e siècle. Avec son gros oeuvre en pierre calcaire et des ornementations en terres cuites de Sarreguemines, il témoigne d’une exquise maîtrise artisanale. L'intérieur conserve ses décors d'origine dans diverses pièces comme le salon et la salle à manger, évoquant le charme historique de l'époque. Désormais, ce monument historique sert de mairie pour le Grand-Lucé, marquant ainsi sa transition de résidence privée à patrimoine public.

Eglise Saint-Martin, Ecommoy

Façade sud-est de l'Eglise Saint-Martin

Reconstruite en 1843 sur un plan basilical, l'Eglise Saint-Martin d'Ecommoy exhale le renouveau ecclésial du 19e siècle. Conçue par l'architecte P.F. Delarue, elle arbore un clocher-porche majestueux. Bien que des projets d'extensions aient été envisagés dans les années 1870, l’édifice reste aujourd’hui tel que remodelé au 19e siècle, offrant une fenêtre sur l'histoire architecturale et religieuse de la commune d'Ecommoy.

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul, Moncé-en-Saosnois

Orgue de l'Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul

L'Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Moncé-en-Saosnois, fondée au 11e siècle et modifiée au cours des siècles, se caractérise par son clocher porche ajouté en 1547 et la modification de ses ouvertures à la fin du 17e siècle. L'intérieur se distingue par des autels et retables du 18e siècle, offrant un panorama de l’héritage religieux et architectural qui a su traverser les époques et marquer l'identité de ce monument pittoresque.

Eglise paroissiale Saint-Pierre, Le Bailleul

L'Eglise paroissiale Saint-Pierre du Bailleul, entièrement reconstruite en 1840, est un modèle du style néo-roman. L’architecte P.F. Delarue a conçu cet édifice comme une réinterprétation du passé romain de la région. L'église incarne un mouvement architectural significatif, précurseur dans son genre, et est un témoin de la renaissance néo-romane dans la Sarthe.

La Cave du Lion, Fresnay-sur-Sarthe

Détail du pilier central de La Cave du Lion

Rappelant l'ère médiévale de la première moitié du 13e siècle, La Cave du Lion à Fresnay-sur-Sarthe est un ancien cellier dont l'origine demeure mystérieuse. Avec sa salle voûtée soutenue par un pilier central et une architecture Plantagenêt, ce lieu raconte une histoire de temps révolus. Bien qu’une partie de la structure soit perdue, ce monument reste un précieux vestige du patrimoine de la commune.

Eglise de Ponthouin, Mézières-sur-Ponthouin

Façade latérale nord de l'Eglise de Ponthouin

L'Eglise de Ponthouin est une petite église rurale émanant de la période romane avec ses incroyables murs en opus spicatum et ses fenêtres étroites. Son choeur recèle un lambris du 16e siècle et des peintures murales de la même époque apparaissent dans la nef, faisant écho à un riche passé historique et culturel. Son enclos cimétarial préservé complète ce tableau, soulignant l'engagement de la commune à maintenir son patrimoine.

Eglise Saint-Martin, Saint-Martin-des-Monts

Façade latérale nord de l'Eglise Saint-Martin

Remontant à la première moitié du 13e siècle, l'Eglise Saint-Martin de Saint-Martin-des-Monts pourrait fort bien avoir des origines plus anciennes. Son architecture et son nom suggèrent une construction remontant possiblement au 11e siècle. Les liens avec la famille Villarceau et les armes sculptées dans la pierre captivent les visiteurs et continuent de nourrir le mystère de ses origines.

Eglise paroissiale Saint-Hilaire, Oizé

Voûtes angevines du choeur de l'Eglise Saint-Hilaire

L'Eglise Saint-Hilaire, mentionnée dès la fin du 12e siècle, est un joyaux d'architecture restitué grâce aux restaurations d'Auguste Ricordeau entre 1900 et 1904. L'intérieur regorge de peintures murales datant des 12e et 17e siècles, offrant un contraste et une continuité historique exceptionnelle. Ce monument est un exemple admirable de conservation et de mise en valeur du patrimoine religieux d'Oizé.

Restaurant scolaire, Marçon

Vue d’ensemble depuis l’Est du Restaurant scolaire

Le Restaurant scolaire de Marçon, créé par Le Corbusier et dirigé par Andrée Wogensky, est un exemple éminent de l'architecture moderne du milieu du 20e siècle. Ce bâtiment en brique, béton, bois et verre, monté sur pilotis, arbore une rampe caractéristique de l'approche architecturale de Le Corbusier. L'espace intérieur, y compris le mobilier, est conçu dans le souci du détail, reflétant l'innovation et la fonctionnalité chères à l'architecte.

Eglise Saint-Denis, Saint-Denis-des-Coudrais

Chevet de l'Eglise Saint-Denis

Fondée à la fin du 11e siècle, l'Eglise Saint-Denis de Saint-Denis-des-Coudrais s'est épanouie au 15e et au 16e siècle. Son choeur à chevet plat rappelle une époque où la charnière stylistique coïncidait avec une refonte architecturale complète. Les ajouts du 17e et du 18e siècle, en forme de retables, enrichissent l’esthétique intérieure, témoignant de la foi et de l’art ayant traversé ces murs au fil des siècles.